Présentation

Recherche

Chanteur ouïghour


Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>
Mardi 22 avril 2 22 /04 /Avr 23:45

mon mémoire de recherche sur la musique ouïgour

Ali ISMAYIL 

 

Introduction

 Le Meshrep est une réunion traditionnelle de divertissement du Ouïgour. Dans les temps anciens, puisque il n’y avait ni notation précise, ni magnétophone, il jouait un rôle très important pour préserver le fameux Muqam ouïgour. Cette étude sur le Meshrep fait partie de ma recherche sur la Muqam ouigour. Cet article se présente comme une initiation au Meshrep, sa brève histoire, l’origine du mot Meshrep, sa construction musicale, etc.

 

Qu’est-ce que ce Meshrep ?

 

Le mot « Meshrep » signifie la     « célébration de moisson » faite par les paysans après des saisons de dur travail dans les domaines agricoles. Il inclut habituellement des chants de groupe, de la musique, de la danse, des plaisanteries, des jeux, de la lecture de poésie, etc. Ceci avait lieu dans les villages de l'Asie centrale parmi le peuple ouïgour. Les villageois organisent le «Meshrep» selon des règles générales et le  plus souvent enrichi par les traditions culturelles locales de chaque village. Chaque « Meshrep » s’organise  selon  le groupe social et la catégorie d'âge des participants : hommes, femmes, jeunes adultes ou groupe mélangé de toutes les tranches d’âge.

           

Le Meshrep est vécu comme une réunion traditionnelle de divertissement au Ouïgour. Il favorise des échanges culturels entre des personnes, aide les membres de la communauté pour effectuer des événements sociaux réussis tels que la célébration de vacances, la naissance d'enfant, la circoncision (Hetmetoy), les fiançailles, le mariage, les anniversaires, lorsque les enfants reçoivent leur prénom et toutes sortes d'événements de divertissement sacré. Les membres du Meshrep s’offrent mutuellement de l'aide en cas de malheur telle que la mort et la maladie.

 

Ce rassemblement crée des occasions pour que les personnes se rencontrent et se fassent des amis. Il y est interdit de boire de l'alcool et il favorise des mérites saints tels que respecter ses aînés, aider les moins chanceux et les non-privilégiés. En outre, c'est une réunion où tout le monde se recueille ensemble pour se soulager de l'effort quotidien. 

 

Au sein du Meshrep il y a certaines règles à respecter par les participants. Par exemple, afin de présenter un jeune adulte au « Meshrep », le père doit faire l'initiative et la demande « formelle » auprès du « khazi » (juge). L’accord des autres membres du « Meshrep » est nécessaire aussi pour approuver la demande du père. Si un membre ne respecte pas les traditions du « Meshrep », il  sera « puni ».

En général, il y a deux sortes de punitions. Première punition : s’il a fait quelque chose de grave et qu’il a provoqué un dégât économique, selon la gravité et selon sa situation financière, il organise une fois de plus le Meshrep ou il apporte au Meshrep des fruits, des viandes, etc. Deuxième punition, il est puni dans une forme de jeu et une manière de divertissement comique.


 

    En raison de sa nature amusante et positive, la tradition est bien respectée et répandue parmi les Ouïgours  non seulement dans les villages mais également dans les  grandes villes métropolitaines parmi des personnes de tous les catégories sociales.  

 

 

 

 

 

Par ouigour - Publié dans : coutume
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus